18/04/2021

Oui je sais, je ne suis pas vraiment taillé en V

Un peu de gras sur les hanches.

C’est juste pour tenir le choc quand il fait froid.

Et puis ça me rend plutôt costaud, non ?

Voilà pourquoi, comme chaque année, ce 18 avril, c’est ma fête.

Merci à tous d’y avoir pensé…

25/12/2020 CONFINÉ (CON ET IN FINÉ) HEUREUX.

Quel bonheur de :

- Pouvoir enfin s’isoler avec l’interdiction de rendre visite aux autres et en particulier à la vieille tante que l’on ne voit qu’une fois par an, par obligation. 

- Pouvoir travailler depuis chez soi, en chaussons et peignoir (voire à poil!) , en ne respectant rien des horaires et sans supporter le chef,  les collègues, les réunions, les coups de fil ou visites des clients, quel pied !

- Happer l’air filtré sans odeur , ne plus devoir respirer les haleines fétides croisées ça et là, bien trop présentes.

- Pouvoir faire la tronche, visage camouflé et même parfois tirer la langue sans se faire prendre.

- S’autocentrer en s’accordant à soi-même l’essentiel du tout et dire comme tout le monde que ce moment est bien compliqué tout en n’en pensant rien !

- Pouvoir oublier des zones de rasages sans critique puisque camouflées.

- Avoir une bonne excuse pour ne pas sortir dans le froid, le vent et la pluie de cette saison triste

- Pouvoir juste partager tout seul une pizza sans devoir inventer mille excuses pour ne pas aller voir les amis et éviter ainsi de chanter (« on n’a qu’à dire à tes amis qu’on les aime pas et pis c’est tout ! »)

- Retrouver le goût de l’écriture et toujours connaître la date et l’heure du jour à renseigner quotidiennement la dérogation de sortie, vraiment le panard !

- Réaliser de belles économies en n’allant plus au resto, au ciné, au musée, au théâtre et en n’achetant plus tout ce qui est« non essentiel ». Que d’économies

- Quel bonheur, vraiment ! Aura-t-on encore l’occasion un jour d’être tant en joie que durant cette année 2020 ou en plus, pour remplacer les humoristes qui ne peuvent pas être devant leur public, nos dirigeants et les divers responsables nous ont bien fait rire, souvent !

Belles tranches de rigolade mais pardonnez-moi, j’en ai encore mal au bide et je n’en reprendrai pas pour 2021, je dois digérer un peu ! Faire une pause, merci…

Sinon, Pourquoi au Japon les habitants souhaitent-ils devenir des chevaux ?

Mais parce qu’ils sont déjà poneys !

J’essaierai d’être moins con en 2021, mais c’est pas gagné !

------------------------------------------------

6 août 2020 Ô Saule Sublimer est mon rôle !

VauxThierry 72500 Thoiré/Dinan

Version très courte :  En 2 phrases pour ceux qui n’aiment pas lire, pour les autres on poursuit plus bas... (Mes professeurs me reprochaient de ne pas savoir synthétiser, en progrès, je crois!)

Le lieu est facile à trouver.

Mais très difficile d’en repartir, tellement on s’y sent bien !

Version oroginale :

Je ne parlerai pas des plats, car ils changent tout le temps !

Et pourtant je parlerai des mets, des saveurs...

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir d’un restaurant. 

Pas de carte ici, Les envies du Chef. Mais s’il vous plaît, faites-lui confiance, vous n’aurez aucun regret !

Il est bien là ! 

Comme enraciné à jamais, trônant au milieu de la cour (du jardin), pleurant jusqu’au sol dans un chant unique et enchanteur, ombrageant ceux qui s’y abritent, cadeau !

Le saule est là !

Usuellement, ce sont les Hommes qui plantent les arbres, Ici, non. C’est l’inverse. C’est l’arbre qui plante le décor.

Accueil, ombre, sérénité, paix, majesté ! Ô Saule

Ensuite seulement, on rencontre Guillaume, le Chef. 

Souriant, accueillant, détendu, comme un Bonze transmettant sa plénitude, en osmose avec le jardin et l’ancienne bâtisse de pierres, posée dans cette campagne épurée où la nature tient le rôle principal.

Merci Guillaume pour ton accueil simple mais convivial, comme familial.

L’apéritif en terrasse, pour admirer le parc, puis le repas…

...Je crois que mes papilles, peu accoutumées à ce type de gourmandises célestes, ne s’en remettront pas !

Déjà, c’est beau. Visuellement, coloré, étudié, travaillé !

Et à chaque service, le chef, inlassablement, de table en table, explique son plat, le raconte comme on conte une belle histoire.

Il n’y a pas un met, un goût, mais mais une multitude de saveurs unies. À la première bouchée Elles sont comme savamment entremêlées pour former un tout harmonieux et voluptueux. Puis, chaque goût revient, unique, différent, comme une deuxième lecture. Agrémentant encore les plaisirs gourmets de ces bols et assiettes toujours plus  gourmands ! 

Et comme pour un très bon vin, d’autres arômes cachés reviennent encore en bouche, Le bal des saveurs de danseurs jamais fatiguées. 

ENFIN DU GOÛT, MERCI ! Oubliez les légumes et plats aseptisés. 

Ici, la tomate est une tomate, authentique, de saison et ne souffrira d’aucune comparaison avec celles des productions intensives du bout du monde. 

Les produits sont magnifiés, sublimés mais respectés pour leur laisser distribuer au palais (de la bouche, nous ne sommes ni dans un château, ni près d’une cour de justice!) leurs parfums naturels et vrais. RESPECT DU PRODUIT !

Combien d’heures passées à imaginer ces plats, et de temps pour les mettre au point ?

Combien de passion pour magnifier ainsi chaque ingrédient et le rendre à jamais unique et exceptionnel quand d’autres ne font que l’éveiller un peu par une cuisson, une sauce, un accompagnement.

L’excellence pour le plaisir de faire déguster, de partager !

Comme l’a déjà écrit un grand auteur (1m58’), moi : 

S’il est bien vrai que « Cuisiner c’est AIMER » ?

Alors, soyez-en certain, Guillaume a ÉNORMÉMENT  d’Amour à donner ! MERCI CHEF !

Ce somptueux repas au « château du saule pleurant » a bercé ma soirée d’un conte magnifique et magique. Bien au-delà des espoirs suscités par la très jolie présentation du lieu et du concept sur ton site internet.

Quel excellent moment j’ai passé chez toi, et belle rencontre, MERCI !

Que ta vie, longue et heureuse, soit également fleurie de jolies moments et de belles rencontres.

  Les vieilles pierres de la maison familiale qui en ont déjà en , vont se nourrir encore, grâce à toi,  de nouveaux moments qui deviendront souvenirs, pour de très belles histoires à conter, plus tard.

BRAVO ET MERCI GUILLAUME

Chaleureusement, 

François Marmain.

------------------------------------------------

05 janvier 2020 Petit coup de colère !

   

Premier  petit coup de colère 2020.

 Vraiment marre de recevoir toujours les mêmes réponses. Alors j'ai pris une grave décision, je refuse le refus. 

« Après étude de votre dossier, nous regrettons de ne pas pouvoir donner une suite favorable à votre candidature ».

Alors, je réponds : 

Madame, monsieur, bonsoir,

Merci pour la réactivité de votre réponse;

    Cependant, après étude de cette dernière, j'ai le regret de ne pouvoir l'accepter puisque, si elle me prive d'un poste que je convoitais , elle vous délaisse également d'un collaborateur:

- Hyper-motivé

- Compétent, 

- Riche d'une grande expérience professionnelle

- Sans fausse modestie, avec de nombreuses réussites reconnues.

- Capable également de compléter rapidement mes connaissances pour élargir le domaine de mes compétences et m’adapter à vos besoins.

C’est donc - Hyper-motivé

- Compétent, 

- Riche d'une grande expérience professionnelle

- Sans fausse modestie, avec de nombreuses réussites reconnues.

- Capable également de compléter rapidement mes connaissances pour élargir le domaine de mes compétences et m’adapter à vos besoins.

    C'est donc un regret pour moi et une opportunité non saisie pour vous. Quel dommage !

    N'hésitez pas, si malgré votre première décision hâtive, vous souhaitez me rencontrer pour échanger,

    Passez, s'il vous plaît, Madame, monsieur, une excellente soirée. 

      François Marmain

------------------------------------------------

dimanche 21 avril 2019 - LE DRAME ! LA TRAGÉDIE !!!

Impossible de ne rien écrire puisque ces mots forts sont utilisés depuis plusieurs jours par la plupart des grands médias !

Un site gouvernemental a été créé pour recueillir les dons. 

De grandes entreprises et de plus petites ont offert des dizaines, des milliers voire des centaines de millions d’euros.

Un concert spécial a été produit par France TV !

J’en passe et des meilleurs !

En FRANCE

Des milliers de personnes qui n’ont pas les moyens de se loger, vivent et dorment (ou plutôt tentent d’y parvenir) dans la rue

Dans de vieux logements non mis aux normes par des propriétaires trop avides ou le laxisme des loueurs de logements sociaux, des humains meurent ou perdent tout dans un incendie (Marseille, Paris,etc.)

DANS LE MONDE

Des milliers d’êtres humains sont tués dans des attentats, des guerres, des séismes, inondations, accidents divers,etc.

De pauvres gens se noient dans l’océan pour avoir tenté d’échapper à la mort dans leur pays d’origine

Partout, tout le temps, des êtres humains meurent, souffrent, sont malheureux !

Quel média en parle si ce n’est pour quelques gros titres sur l’instant ?

Quel gouvernement, homme politique,  décide enfin de répondre à l’appel lancé par l’abbé Pierre il y a 65 ans et met dans son programme « un logement pour tous » ?

Quelle grande entreprise fait des dons ou  accède simplement à la demande permanente de ses employés pour un salaire décent ?

Quelle télévision créé un événement pour venir en aide aux plus démunis ?

Désolé, ça m’a échappé, mais franchement, les termes de « LE DRAME » !, « LA TRAGÉDIE » !!! sont synonymes de peines humaines, de vies d’être humains perdues !

Peu importe l’histoire, le symbole, la beauté de ces vieilles pierres et morceaux de bois

Peu importe que logiquement l’état laïc français ne devrait plus depuis longtemps s’inquiéter de tout ce qui touche aux religions et aux lieux de culte

Peu importe que ce soit un ouvrage d’art classé

Je vous en conjure :

Gardez vos « drames » et « tragédies » pour les détresses humaines, s’il vous plaît !

Un peu de dignité, d’humanité,, que diable !

Désolé, mais même si je suis le seul à penser ainsi, je devais l’écrire

François Marmain